Témoignage : Fanny et son expatriation en famille réussie

expatriation en famille

Vous êtes nombreux à vouloir vivre une expatriation en famille.

C’est une expérience riche et excitante à vivre au moins une fois dans sa vie. 😍

Fanny, Vincent et leur 4 enfants ne diront pas le contraire !

Cette famille de voyageurs a décidé de poser ses valises à l’île Maurice et de commencer une nouvelle vie.

Ils nous partagent leur expérience et leurs ressentis. 👇

Qui êtes-vous ?

Parlez-nous de vous ! Présentez-nous votre famille.

Nous sommes une famille de 6, nous, Vincent et Fanny, avons 39 ans et nos enfants ont respectivement, 12 ans, 10 ans, 5 ans et 2 ans.

Nous habitions à Toulouse avant d’arriver à Maurice. Vincent est en congé de création d’entreprise pour 2 ans et j’ai décidé de faire du web marketing à Maurice. Nous sommes une famille de voyageurs. Nous avons d’ailleurs réalisé un tour du monde avec nos 2 aînés entre 2014 et 2015. Pendant ce parcours, nous sommes restés 1 mois à Maurice et nous sommes tombés amoureux des Mauriciens et de la douceur de vivre.

Étiez-vous déjà familiers avec le monde de l’expatriation ?

C’est notre première expatriation en famille. Par le passé, nous avions souhaité vivre une expatriation, sans succès. Aujourd’hui, c’est un rêve qui se réalise.

Comment avez-vous annoncé cette nouvelle à votre tribu ? 

Nos enfants sont habitués à voyager et à changer de région. Après notre tour du monde, nous avons déménagé de Paris pour Marseille, puis Toulouse. Ils ont accueilli la nouvelle avec beaucoup d’excitation. Notre moteur à Vincent et moi est notre désir de leur faire découvrir le monde, qu’il est vaste et que les possibilités sont infinies. Je n’ai pas le sentiment que ce soit plus difficile avec une famille nombreuse d’envisager un tel projet. Pour nous, c’était évident et plutôt fluide.

Niveau professionnel, que faites-vous aujourd’hui ? Est-ce un moteur dans votre installation à Maurice ?

Je, Fanny, suis en train de monter mon projet d’infoprenariat sur l’alimentation végétale. Les écoles à Maurice sont restées fermées pendant au moins 2 mois et les enfants ont eu 1 mois de vacances. C’était très compliqué de trouver du temps pour avancer sur mon projet.

Cette situation était frustrante. Ce n’est que maintenant que j’ai pu libérer du temps pour concrétiser ce projet entrepreneurial. Vincent va quant à lui, certainement investir dans un projet ici à Maurice.

La naissance de votre projet

Comment est né votre projet d’expatriation en famille à l’étranger ? Quel a été l’élément déclencheur de cette expatriation en famille ?

Tous les 3 ans, je ressens le besoin de bouger ! Au départ, nous voulions nous expatrier au Canada, mais la conjoncture COVID ne nous a pas permis d’immigrer aussi facilement et rapidement que nous le souhaitions.

Vincent a toujours voulu réaliser un MBA et une de nos amies nous a parlé de cet institut à Maurice, en partenariat avec des écoles françaises de premier plan, qui propose un MBA reconnu par l’état français et à l’international. Nous avons donc décidé de partir à Maurice avec ce projet. De mon côté, je voulais travailler sur internet et le projet de créer une entreprise de web marketing a émergé. Nous avons décidé de partir à Maurice au mois de mars et sommes arrivés en août. Cela nous a donc pris au moins 5 mois de préparation avec de pouvoir poser nos valises.

Aviez-vous plusieurs idées de destinations au départ ? Pourquoi avoir choisi l’île Maurice pour votre expatriation en famille ?  

Oui, notre premier choix était le Canada. La vie nous a mis sur le chemin de Maurice et avec le recul, nous en sommes très reconnaissants.

Avec 2 loulous encore petits, vivre au soleil et en short toute l’année est beaucoup plus facile niveau logistique ! Nous avons choisi Maurice comme destination pour une expatriation en famille pour ses écoles anglophones, pour ses habitants, pour son climat et pour sa terre d’opportunités.

Avez-vous eu des craintes avant de vous lancer dans cette expatriation en famille ? Les premières questions auxquelles vous aviez dû répondre pour concrétiser l’aventure ?

Nous n’avons pas eu de craintes ! La première préoccupation – et qui est toujours d’actualité aujourd’hui – est d’avoir des revenus d’ici la fin de l’année 2022 afin de pouvoir se projeter sur les prochaines années. Nous souhaitons rester à Maurice pour les 6 prochaines années.

Je crois que nos premières démarches ont été le visa puis, en deuxième, les inscriptions des enfants dans les écoles.

Les formalités

 

Vous avez finalement choisi le Permis Self-Employed vous permettant d’être à votre compte à Maurice, d’y résider avec votre famille et également d’y poursuivre et construire votre projet professionnel.

Était-ce un choix évident ?

Oui, nous avions hésité avec le Permis Investisseur, mais c’était plus simple de choisir le Permis Self-Employed car nous avions déjà commencé les démarches pour mon activité d’infopreneur. Ce visa correspond mieux à cette activité dans notre cas.

Votre activité en France était identique ou bien avez-vous tout quitté pour vous lancer dans l’entreprenariat ? Racontez-nous un peu votre projet professionnel, quel est-il ? 

Je ne suis plus salariée depuis 6 ans. Avec nos 4 enfants, j’ai fait le choix de ne pas reprendre d’activité salariée ou entrepreneuriale tant qu’ils étaient petits.

Notre dernière va à l’école ici et l’idée était donc de créer un projet entrepreneurial en ligne afin de pouvoir, malgré tout, être présente pour les enfants tout en travaillant. Comme je l’expliquais plus haut, ça ne se passe pas comme prévu pour le moment. Les enfants sont à la maison depuis 3 mois, ils me sollicitent beaucoup trop pour que je puisse avancer comme je le souhaite.

Mon projet entrepreneurial est de proposer de l’information sur l’alimentation végétale aux personnes qui souhaitent avoir une meilleure hygiène de vie et être en meilleure santé. Vincent a mis son activité de salarié entre parenthèses et souhaite se lancer dans l’entreprenariat. Il a pour le moment le visa “dépendant” et le transformera en visa “investisseur” par la suite.

Pensez-vous que l’île Maurice soit propice pour le développement de votre projet ? Quelles sont les opportunités selon vous ?

Oui, Maurice est propice à ce genre de projet. Par exemple, avoir une aide à domicile (salaire très raisonnable) est un vrai plus pour alléger notre charge mentale et nous focaliser sur le travail. De plus, l’environnement est propice aux affaires (fiscalité, administration, infrastructures, service, réseau, entraide, investissement,  fuseau horaire, dynamique économique, projet de développement, flux migratoire…)

L’accompagnement

Pourquoi avoir décidé d’être accompagné dans cette démarche ?

Nous souhaitions que nos enfants puissent réaliser leur rentrée scolaire fin août. Nous étions pressés par le temps. De plus, avec toutes les échéances (vente maison, déménagement), nous devions déléguer certaines tâches. Le tarif de la prestation était bien placé pour le service rendu.

👉  Si vous souhaitez vous aussi vous installer avant la rentrée d’août, c’est par ICI   

Comment se sont passés les premiers échanges avec notre équipe ?

Super, Anaïs a tout de suite compris notre projet et a été très réactive.

Vous êtes-vous lancé de suite dans ce projet ? Combien de temps de réflexion vous a-t-il fallu avant de dire GO ?

Quand nous avons contacté SmartTraveller, nous avions déjà notre GO à l’esprit.

Comment avez-vous trouvé la procédure administrative ? Vous êtes-vous heurté à des difficultés ? Comment y avez-vous pallié ?

Oui, ça n’a pas été simple et un peu stressant, mais l’équipe SmartTraveller a été présente, patiente et positive tout au long du chemin.

Votre ressenti au moment de l’obtention de votre Permis ? Une délivrance ? Un accomplissement, un soulagement, le début d’une belle aventure ?

Un soulagement !

Quelques mots pour qualifier votre accompagnement avec SmartTraveller ?

Simplicité, authenticité, bienveillance, écoute, professionnalisme, rigueur.

 

L’organisation en amont !

Comment avez-vous organisé votre venue à l’île Maurice ? Aviez-vous déjà commencé vos démarches visa, écoles, assurance santé, prévu un logement pour votre sortie de quarantaine ?

Alors, comme le visa a tardé à arriver, nous avons géré le logement et la voiture à la dernière minute.

Les écoles et la santé avaient déjà été gérées avant le départ. Je crois qu’au début de la dernière semaine de quarantaine, nous n’avions ni logement, ni voiture.

J’avoue que cette dernière ligne droite a été intense. 🙂

Pour le logement, nous avons pris une location court terme (quelques semaines) afin de nous laisser le temps de trouver notre location long terme (1 an). Étant en quarantaine, nous ne pouvions pas visiter les biens et nous avons donc préféré cette solution pour bien choisir notre logement.

Pour le véhicule, nous avons fait appel à un loueur de voiture pour commencer, avant d’acheter un véhicule d’occasion chez un concessionnaire.

Selon vous, combien de temps avant le grand départ faut-il s’y prendre ?

 

C’est vraiment personnel. Pour nous, 5 mois étaient bien, on aime que les choses aillent vite.

Quel a été pour vous le plus gros challenge lors de cette installation ?

Trouver notre logement, nous étions pressés par le temps. De plus, nous cherchions près des écoles et peu de logements étaient disponibles.

Finalement, nous sommes plus éloignés des écoles (15 min en voiture) mais comme ils n’y vont pas …!! Toutes les démarches visas, internet, eau, achat voiture, achats de quelques meubles ont pris beaucoup de temps dans notre expatriation en famille/ installation.

Heureux d’être arrivé au soleil et d’avoir obtenu votre « laissez-passer » pour 10 ans ? 🙂  

 

Nous sommes très heureux à Maurice, la vie est douce ici. Nous profitons de faire de nombreuses activités en famille sur cette belle île et nous espérons que nos projets se concrétisent en 2022-2023.

La vie à Maurice en famille

Votre arrivée avec la case quarantaine…

 

Vous êtes passé par la case « quarantaine » obligatoire en hôtel, quelques mots pour décrire votre expérience ? Comment ça s’est passé avec les enfants ?

Nous étions au Beachcomber Trou aux Biches. Super hôtel, super staff, super installation !

Les enfants ont adoré leur séjour à l’hôtel.

Côtés parents, ça a été un peu plus challenging. Comme je le mentionnais, nous étions encore incertains concernant le visa. S’adapter aux horaires des repas de l’hôtel a été compliqué avec nos deux plus jeunes enfants, qui étaient tellement fatigués. Manger au restaurant avec eux tous les jours était également un challenge à part entière.

Le point positif de cette quarantaine était de rencontrer d’autres expats qui ont pu nous aider dans notre installation.

La vie mauricienne commence !

Comment a été l’accueil avec les locaux ? Avez-vous réussi à trouver vos repères ? 

Oui, après 5 mois, je peux dire que nous sommes enfin installés. Les Mauriciens sont adorables. Après, avec le contexte Covid, ce n’est pas aussi simple qu’avant. On se rencontre moins et la peur de la maladie plane ce qui biaise les rencontres, je trouve.

Dans quelle partie de l’île vous êtes-vous installés ? Pourquoi ? Comment avez-vous fait ce choix ?

Nous sommes à Grand Baie. Nous avons choisi cette ville, car les enfants sont à l’école à Mapou. La voie rapide permet un accès direct. Les services sont complets pour le quotidien (alimentation, shopping, pharmacie…).

C’est une question qui revient souvent lors d’une installation à Maurice, avez-vous des conseils pour choisir une localisation plutôt qu’une autre ?

 

Nous avons toujours choisi nos logements en fonction des écoles des enfants…

Comment avez-vous trouvé votre maison à louer ? Avez-vous rencontré des difficultés ? Avez-vous des recommandations à ce sujet ?

L’immobilier à Maurice est vraiment particulier. Les agents sont nombreux et travaillent ensemble. Nous n’avons pas de conseils particuliers. J’avoue que ce n’est pas simple ! Il faut de la patience et de la chance.

En terme d’alimentation et produits du quotidien que l’on retrouve à Maurice, êtes-vous satisfaits ? Où faites-vous vos courses au quotidien ? 

Alors pour nous, Super U à Grand Baie est le Number 1. On y trouve de nombreux produits français. S’agissant des légumes et fruits, nous nous faisons livrer par des producteurs locaux qui font du bio. Le coût de l’alimentation y est plus élevé si on conserve nos habitudes. Il faut s’adapter !

Quel est le repas mauricien préféré de la famille jusqu’ici ?
expatriation en famille

Fanny appréciant son repas mauricien

Les snacks préférés sont les Faratas et les gâteaux piments !

👉  Découvrez une journée culinaire à Maurice 

Avez-vous pu rencontrer facilement des personnes sur place (locaux et expats) ? Avez-vous réussi à vous constituer un réseau sur l’île dans le cadre de votre profession ?

Pas simple dans ce contexte. Les expats rencontrés en quarantaine que nous continuons à voir, quelques familles de l’école des enfants sont les principales personnes qui constituent notre réseau.

Avez-vous des conseils à ce sujet ?

 

Demandez à faire partie des groupes WhatsApp ou Facebook d’expats. Ça aide énormément à avoir des infos et à demander des renseignements très divers (babysitting, activités, rencontres, achat/vente d’occasion…).

Faites-nous rêver ! Vos weekends…

Un week-end typique chez vous depuis que vous êtes ici ?

expatriation en famille

Les enfants au sport et à la plage

Avec les enfants : prendre notre kayak et faire du snorkeling, découvrir la faune marine (dauphins, tortues…), et aussi les parcs protégés de forêt vierge, les refuges pour animaux, profiter des belles plages/îles et faire du sport outdoor, se retrouver avec nos nouveaux amis en pique-nique ou dans les villas. Sans les enfants (ou seulement les plus grands) : les hôtels et les restaurants…

Quelle est l’activité préféré des enfants ?

expatriation en famille

Une balade à cheval en famille

Etre dehors est l’activité préférée de chacun des membres de notre famille.

Comparé avec la France, quelle est la différence pour vos enfants de vivre au quotidien sur une île ?

Simplicité, vitamine D, activité sportive, anglais sont les 4 gros avantages de notre vie ici.

Sujet important ! L’école…

Si on rentre un peu plus dans le sujet de la scolarité, comment se passe la scolarité de vos enfants ici ? En quel niveau sont-ils ?

Niveaux : 5ème, CM1, grande section et crèche. La scolarité se passe bien, les écoles sont bien et l’atmosphère y est bienveillante.

Quelles écoles avez-vous choisies et comment avez-vous fait ce choix ?

Écoles anglophones, nous avons toujours voulu que nos enfants soient bilingues anglais.

Pourquoi avoir privilégié un système plutôt qu’un autre ? 

Je me suis renseignée dans notre réseau, il y a peu de choix donc ça été rapide !

Comment s’est passée l’adaptation ?

Les enfants en uniforme, lors de la rentrée

L’adaptation était particulière avec le Covid mais dans l’ensemble les enfants se sont très bien adaptés.

Qui dit enfants, dit aussi activités extrascolaires ! Sont-ils inscrits dans les activités après l’école ? Trouvez-vous qu’il y ait un choix intéressant d’activités ou d’ateliers/camps lors des vacances… ?
  • Mon fils aîné joue au basket.
  • Ma fille aînée fait de l’équitation et elle est bénévole dans un refuge d’animaux.
  • Les 4 enfants font de la natation.
  • Les 3 plus grands ont aussi commencé le tennis.

Oui, nous sommes satisfaits de ce qu’il y a ici. Les centres sportifs sont relativement nombreux pour accueillir les enfants.

Auriez-vous un conseil à donner pour une famille qui souhaite s’installer à Maurice ?

L’installation prend du temps, il faut garder confiance et s’adapter.

Combien de temps envisagez-vous de rester à Maurice ? Comment vous y projetez-vous ?

 

6 ans afin de profiter au maximum de cette belle aventure et que nos 4 enfants soient bilingues.

Le mot de la fin ? 😃  Avez-vous un conseil à transmettre pour les personnes qui hésitent à sauter le pas d’une expatriation en famille nombreuse ?

 

Foncez, nous avons qu’une vie et elle mérite que nous la vivions en prenant des risques, en sortant de notre zone de confort afin que la magie opère. L’île Maurice reste un risque maîtrisé 😃 et son cadre de vie permet de vivre cette expérience dans de bonnes conditions.

Une expatriation en famille en vue cette année ?

Comme Fanny et Vincent, passez la seconde et installez-vous sur cette belle île !

Discutons de votre projet ICI ! 😊

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.