Archive d’étiquettes pour : conseils

Le témoignage de Julien et Carine, expatriés à l’ile Maurice depuis Janvier 2021

Découvrez le récit de deux expatriés à l’ile Maurice qui ont choisi de s’installer en famille au paradis ! Julien et Carine vous racontent leur parcours, leur expérience, ce qui les a emmenés à choisir Maurice et leur vie sur place.

Si vous souhaitez vous aussi devenir expatriés à l’ile Maurice en couple, en famille ou même en solo ce témoignage vous aidera à coup sûr ! 😉

C’est parti 🚀

Qui êtes-vous ? Parlez-nous de vous !

Quelques mots sur vous 

Je m’appelle Julien, j’ai 33 ans, je suis français. Je suis venu à l’île Maurice avec ma compagne Carine et notre fils de 17 mois.

Nous avons beaucoup voyagé ces 6 dernières années, à un rythme d’un nouveau pays tous les 6 mois : en Suisse, au Vietnam, au Luxembourg, aux Pays-Bas, au Portugal, aux États-Unis, en Allemagne, à Singapour, puis de nouveau au Portugal, où nous sommes restés un peu plus longtemps, ressentant une certaine fatigue de bouger en permanence… Nous y sommes restés près de deux ans avant de prendre la décision de venir vivre à Maurice.

Comment est né votre projet d’expatriation à l’étranger ? 

Nous cherchions une nounou pour garder notre fils quelques heures par jour, et nous sommes tombés sur une Mauricienne. Elle nous a parlé de son pays, auquel on ne s’était jamais vraiment intéressé, puis c’est devenu une évidence : nous voulions aller vivre à Maurice. Quelques jours plus tard, nous prenions la décision de le faire.

Aviez-vous plusieurs idées de destinations au départ ? Quelles sont les questions que vous vous êtes posées pour choisir ? Pourquoi avoir choisi de devenir expatriés à l’ile Maurice ?

À la base, nous voulions changer des grandes villes et nous expatrier à Bali ou au Costa Rica, des endroits que nous avons adoré lors de nos différents voyages, mais c’était assez complexe, surtout avec un enfant maintenant.

L’île Maurice s’est présentée comme un parfait compromis.

La langue officielle est primordiale pour nous, on l’a vécu en étant expatriés au Portugal et ne parlant malheureusement pas Portugais, ce n’était pas tous les jours faciles, notamment quand on avait à faire à l’administration. Un pays francophone ou anglophone était donc nécessaire.

Avez-vous eu des craintes avant de vous lancer dans cette aventure ?

Honnêtement non, aucune crainte. Par notre expérience, nous sommes habitués à changer d’endroit régulièrement, donc ça ne nous faisait pas vraiment peur. Aucune préoccupation !

Les formalités

Vous avez choisi le Visa Self-Employed. Votre travail en France était-il le même qu’actuellement ou bien avez-vous tout quitté pour vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

Carine et moi-même sommes entrepreneurs, ça ne fait donc aucun changement pour nous. Qui plus est, nous travaillons en remote depuis plusieurs années avec nos équipes / collaborateurs (bien avant le Covid-19).

Nos habitudes en termes de travail n’ont pas changé. Nous pouvons travailler d’où nous le souhaitons, ce qui est l’idéal pour s’installer à Maurice !

Quels sont pour vous les avantages et inconvénients de développer votre activité depuis l’île Maurice ?

Il n’y a pas franchement d’avantages ou d’inconvénients à être à l’île Maurice. Ce que nous faisons, nous pouvons le faire depuis n’importe où dans le monde, tant qu’on a une connexion Internet décente ! Et internet est vraiment très bon ici et pas spécialement cher.

Vous avez été accompagné par Smart Traveller pour effectuer vos Visas. Comment se sont passés les premiers échanges avec notre équipe ? Quels sont les points qui vous ont demandé réflexion avant de vous lancer dans ce visa Self-Employed ?

Nous avons fait un call avec Anaïs, qui s’est très bien passé. En quelques jours, nous avons dit GO et nous sommes lancés dans le projet d’expatriation.

La seule chose qui nous bloquait était le statut des frontières par rapport à la pandémie. On voulait être sûr de pouvoir entrer sur le territoire au moment désiré ! Finalement, le projet c’est fait toutes en douceurs et nous sommes arrivées en famille à Maurice en Janvier pour finaliser nos Permis de travail et de résidence avec SmartTraveller.

Comment avez-vous trouvé la procédure administrative de demande de Visa ?

Honnêtement, je déteste gérer tout ce qui est administratif. Anaïs nous a beaucoup aidé sur ce point. Ça a été très smooth.

Quelques mots pour qualifier votre accompagnement avec SmartTraveller ? Quel est selon vous le plus de se faire accompagner pour préparer son installation à l’étranger ?

Un seul mot: smooth.

Se faire accompagner, c’est rassurant et ça aide beaucoup. SmartTraveller nous a fait gagner énormément de temps, à tous les niveaux : se renseigner sur les démarches, préparer les dossiers, faire les démarches.

On a uniquement fait ce que Smart Traveller ne pouvait pas faire pour nous, à savoir réunir les papiers et aller à l’administration quand il le fallait.

Tout le reste, on ne s’est occupé de rien, et c’était vraiment agréable !

Comment avez-vous organisé votre venue à l’île Maurice en amont ? Aviez-vous prévu un déjà prévu un logement pour votre sortie de quarantaine ? Un véhicule pour vous déplacer sur l’île ? Une crèche/nourrisse pour votre petit ?

Nous avions pris un airbnb pour deux mois dès la sortie de quarantaine, afin de nous laisser le temps de bien choisir où on voulait vivre et de trouver une maison qui nous convienne sans être pressé par le temps et donc subir le marché.

On a trouvé un véhicule très facilement pendant la quarantaine, tout s’est organisé par téléphone, et le loueur nous a apporté le véhicule à notre airbnb dès qu’on y était.

Trouver une (bonne) nounou pour notre fils a été un peu plus compliqué, ça a pris plus de temps, mais on a enfin trouvé la perle !

Quel a été pour vous le plus gros challenge lors de cette installation ?

Pas vraiment de challenge : comme on a l’habitude de bouger c’était juste une nouvelle aventure de plus.

Heureux d’être arrivé au soleil et d’avoir obtenu votre « laissez-passer » pour 10 ans ?

Très heureux ! On le sera encore plus post confinement 🙃

Un week-end dans leur quotidien 🌞

L’arrivée au soleil

Vous êtes arrivés à Maurice alors que la pandémie était toujours bien présente, comment s’est déroulé votre arrivée pendant cette période particulière ? 

Nous avions pris Air Mauritius, au départ de Paris. Le voyage s’est très bien déroulé. Il a fallu faire les tests PCR en amont, mais à part ça, c’était un vol assez normal.

L’arrivée à l’aéroport sur place est différente. On est accueillis par des blouses blanches et ça part en test PCR. Puis un bus du gouvernement nous a pris pour nous emmener en quarantaine sous escorte policière. Ça fait bizarre et c’était assez fou à vivre. Mais c’était très bien organisé en soi.

Quand nous sommes arrivés en Janvier, il n’y avait plus le Covid-19 sur l’île, et c’est grâce à ce genre de mesures qui peuvent paraître extrêmes mais qui protègent la population locale.

Vous êtes passé par la case « quarantaine » obligatoire en hôtel, quelques mots pour décrire votre expérience ? 

Nous étions au Long Beach. Ça s’est très bien passé pendant les 14 jours, nous sommes habitués à passer beaucoup de temps avec notre fils, alors ça n’a pas posé de soucis du tout. Nous avions pris une chambre avec un petit carré de jardin pour qu’il puisse gambader, ça l’a beaucoup aidé aussi.

Au bout des 14 jours, quand on est monté dans la golfette pour rejoindre notre taxi, ça a quand même été une sensation spéciale et agréable, on ne va pas se mentir.

Passer 14 jours enfermés, je ne le ferais pas tous les 6 mois, mais c’était pas la prison non plus. Sans enfant, j’aurais même trouvé ça assez génial d’avoir 14 jours pour prendre le temps de faire tout ce qu’on ne prend pas le temps de faire habituellement.

Si je recommande ? Je dirais que tout dépend de la personnalité de chacun. Si vous avez besoin de prendre l’air tous les jours et de contact humain permanent, c’est clair qu’il vaut mieux éviter et attendre.

expatriés ile maurice

Leur vue pendant la quarantaine 🌴

Comment s’est passée votre installation à la sortie de la quarantaine ? 

Notre installation s’est très bien passée. On avait tout booké à l’avance donc c’était plutôt smooth !

Quelle a été votre première sortie après quarantaine ?

La toute toute première sortie, ça a été pour faire les courses évidemment. Et la vraie première sortie, la plage de Trou-aux-Biches, qui était la plus proche de notre airbnb.

Avez-vous été bien accueilli par les locaux ? Avez-vous réussi à trouver de nouveaux repères ? (Supermarchés, restaurants, taxi, institutions…) ?

On a été super bien accueillis. Notre impression générale est très bonne. On a mis un peu de temps à avoir nos repères, mais maintenant tout est OK.

En termes d’alimentation et produits que l’on retrouve à Maurice, êtes-vous satisfait ? Où faites-vous vos courses au quotidien ?

On ne peut qu’être satisfait. On trouve absolument tout ! Même si pour certains produits, il faut chercher un peu. On fait nos courses dans plusieurs endroits : le super U, les petites épiceries spécialisées, le boucher, les bazars, les vendeurs de fruits et légumes.

Le très gros hic, c’est que c’est très difficile de trouver des produits frais bio, voir tout bonnement impossibles (fruits, légumes, viandes). Et honnêtement, c’est LE gros défaut de l’île, et quasiment un des seuls. Surtout quand on sait que les insecticides et pesticides peuvent être utilisés à outrance ici. C’est quelque chose que l’on regarde beaucoup en occident, et ici, ça nous fait un petit choc. Mais on vit avec.

➡️   Notre article pour découvrir les Magasins BIO, car oui il y en a, simplement beaucoup moins qu’en Europe.

Comment faites-vous pour vous déplacer sur l’île ? 

Nous avons loué une petite voiture qui nous coûte 250€ par mois. On pense prendre une voiture en leasing sur 3 ans, un modèle un peu plus gros. Les petites voitures ne se font pas respecter sur la route ici 😂.

Avez-vous pu rencontrer facilement des personnes sur place (locaux et expats) ? Avez-vous réussi à vous constituer un réseau sur l’île dans le cadre de votre profession ? 

Nous avons fait quelques rencontres (locaux et expats), puis le second confinement a frappé début mars. Ça nous a freiné dans notre lancée.

Professionnellement, aucun réseau encore et je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de monde de la scène tech internationale présent sur l’île. S’il y’en a, je veux bien qu’on entre en contact. 😊   Ps : On lui donne direct nos contacts !

Quelles sont les différences principales entre la vie en France et la vie à l’île Maurice ?

Nous ne sommes ici que depuis 4 mois dont 2 totalement confinés, donc on a encore beaucoup à découvrir.

Mais jusque-là, la vie ici est très différente. C’est une autre culture, une autre approche.

On est moins dans l’efficacité, plus dans l’humain. Un truc qui nous a marqué, c’est tous ces gens dans la rue qui jouent de loin avec notre fils. Ils lui sourient, lui font coucou, viennent lui parler. On n’a rarement eu ça en France ou à l’étranger.

Aussi, pour notre fils (et nous-même), c’est un bien meilleur cadre de vie. Il a tout l’espace qu’il faut pour s’amuser et profiter. Il grandit avec les oiseaux, la nature, le soleil. C’est vraiment agréable.

A-t-il été simple de devenir expatriés à l’ile Maurice avec un enfant en bas âge ? Êtes-vous satisfait de la vie à Maurice pour un enfant ?

S’installer avec un enfant n’a pas spécialement rendu les choses plus compliquées. Notre vie de famille reste la même, sauf qu’elle se fait à Maurice ! On a trouvé une nounou après un long chemin pour trouver quelqu’un qui corresponde à nos attentes, mais nous sommes maintenant ravis !

La vie pour un enfant dans un endroit comme Maurice est bien meilleure que dans une métropole, c’est aussi une des raisons de pourquoi nous sommes ici, donc nous sommes très satisfaits oui !

expatriés ile maurice

Trou aux Biches 🌊

Des regrets ou des choses que vous auriez aimé faire autrement ou savoir avant votre arrivée avec du recul concernant votre expatriation ?

Rien du tout !

Est-ce que vous conseillez aux futurs expatriés à l’ile Maurice de venir à la fin du confinement ? D’autres conseils pour les futurs expats ?

C’est simple : c’est le bordel dans le monde entier, ça fonctionne par période selon les régions du monde, et ce n’est pas près de s’arrêter. Il faut juste apprendre à vivre avec et s’y accommoder.

À partir de là, la décision est la même avec ou sans pandémie : si vivre sur une île tropicale vous tente (avec les avantages et inconvénients que ça comporte), lancez-vous !

Maurice est un très bon choix pour ça.

Après avoir fait le tour du monde en slow travel, on a enfin posé nos valises et on n’a pas encore prévu de partir 😉

Le mot de la fin ? Un mot pour résumer cette magnifique aventure !

☀️  🌴  🌊  😀

Le témoignage d’expatriés à l’ile Maurice de Julien & Carine vous a donné envie de sauter le pas ?

👉 On en parle ici !

Pour en savoir plus sur l’île Maurice, téléchargez notre Guide de l’Expatriation. 🌍

Alors, ça vous tente ?

Quand on décide de changer de vie et de partir vivre à l’étranger pour une durée indéterminée, il y a des étapes à respecter. Pour vous aider, nous avons regroupé dans cet article les phases essentielles qui entrent en jeu.

 

Ne manquez pas notre frise chronologique qui regroupe toutes les étapes de l’expatriation en fin d’article ! 👇

Chaque projet est unique bien sûr, nous vous transmettons simplement ces éléments à titre informatif. À vous de les agrémenter en fonction de votre projet.

Quelles sont les étapes d’un projet d’expatriation et quand faut-il s’y prendre  ?

 

Faire mûrir son projet ➡️ 1 an à l’avance

La phase de réflexion est la 1ère étape à mettre en place lorsqu’on souhaite partir vivre à l’étranger. Peu importe la destination, renseignez-vous sur la faisabilité du projet.

 

  • Souhaitez-vous continuer à travailler ? Pourrez-vous adapter votre travail sur place ?
  • Est-il possible de vivre en famille dans ce nouveau pays ? Mes enfants pourront être inscrits à l’école ? Quelles sont les écoles possibles ?
  • Allez-vous pouvoir vous rendre sur place pour avoir un avant goût ?
  • Avez-vous un budget d’installation ?
  • Qu’allez-vous faire de votre maison/affaires dans votre pays d’origine ?
  • Votre famille pourra t-elle vous rendre visite ?
  • Etc…

Le but est de peser les pours et les contres de l’expatriation. Renseignez-vous sur internet, contactez votre entourage et votre réseau, récoltez des avis, naviguez sur des forums…

 

Comparer les destinations ➡️ en parallèle, 1 an à l’avance

Comparer les destinations vous aidera à vous y projeter. 😉

Laissez-vous rêver !  Il faut d’abord prendre en considération vos préférences personnelles : pays chaud ou froid, tropiques, montagne, culture, langue, à proximité de la France, etc.

 

Poussez vos recherches :

  • Quel est le système de santé de ce pays ?
  • Quelles sont les conditions politiques ? Le pays est-il dans une zone géographique à risque ?
  • Quel est le système scolaire pour vos enfants ?
  • Quelles sont les conditions pour y résider ?
  • Allez-vous pouvoir y trouver du travail ? Est-ce ouvert aux étrangers ?
  • Y-a t-il déjà des Français ou autre sur place ?
  • Quelle langue est parlée ? Quelle est la culture ?
  • Les activités à faire ? Les commodités ?
  • Etc…

Pour vous aider, rendez-vous sur le site de Diplomatie.gouv qui vous permettra de connaître la situation du pays et les actualités.

 

Pas de panique ! C’est une étape qui peut être longue mais qui est nécessaire dans votre démarche si vous n’avez pas de coup de cœur affirmé pour une destination !

 

Cette démarche peut prendre quelques semaines selon l’avancée de votre réflexion.

Une fois cette étape de recherche terminée, vous pourrez alors définir la destination qui est faite pour vous.

 

Se fixer une date de départ ➡️ 9 mois à l’avance

Se donner une deadline vous aidera à vous projeter, à réaliser les démarches et formalités pour que votre projet prenne vie ! Prenez en compte que d’autres étapes vous attendent (demande de visa, inscription des enfants à l’école, recherche de logement, vaccin, réservation du vol…). Se fixer une date vous permettra de prévoir un temps de préavis pour quitter votre travail, votre maison…

 

Se renseigner en profondeur sur les démarches administratives pour s’expatrier dans ce pays ➡️ au moins 8 mois à l’avance

Votre destination est choisie !

 

Pensez à vous renseigner sur les formalités pour résider dans ce pays :

  • Faut-il un Visa ? Lequel demander en fonction de son profil ?
  • Les démarches sont-elles simples ? Dois-je me faire accompagner ? Par qui ?
  • Pourrais-je travailler sur le territoire avec ce Visa ? Quelles sont les conditions ?
  • Quelles-sont les démarches que je dois faire dans mon pays d’origine pour bien préparer mon départ ? Prévoir un conteneur ? Faire l’import de mon animal de compagnie ?
  • Souscrire à une assurance ? Pré-inscrire les enfants à l’école ?
  • Etc…

Certains souhaitent entamer cette phase de recherche seuls mais il faut savoir que certaines informations sont parfois complexes à trouver ! Vous pourrez trouver tout et rien sur internet. Renseignez-vous bien à ce sujet, c’est important.

 

Il existe des sociétés d’accompagnement dans chaque pays qui s’occupent de vous accompagner de A à Z dans votre projet. Vous pourrez alors poser toutes vos questions à des professionnels qualifiés et ne pas avoir de mauvaises surprises !

 

Si votre projet de vie porte sur l’île Maurice, SmartTraveller vous accompagne dans toutes les étapes de votre expatriation. De la réflexion de votre projet, aux formalités, jusqu’à votre prise en charge sur place.

Chez nous c’est Anaïs qui s’en occupe, c’est la pro de l’expatriation !

N’hésitez donc pas à programmer un call, rien que pour avoir des infos dans un premier temps, cela vous éclairera surement ! 📞

 

partir vivre à l'étranger

 

Organiser son projet professionnel ➡️ minimum 6 mois à l’avance

Sauf si vous cherchez du travail en entreprise, prospectez bien à l’avance.

Cette étape rentre en considération seulement si vous souhaitez continuer de travailler à l’étranger.

 

4 possibilités que nous mettons en avant (il y en a d’autres en fonction des pays) :

  • Être freelance à l’étranger ou autoentrepreneur
  • Trouver du travail sur place dans une nouvelle entreprise
  • Rester dans la même entreprise tout en pouvant résider à l’étranger
  • Créer sa propre société ou délocaliser une société

Réfléchissez bien aux possibilités professionnelles que vous offre votre pays d’adoption. Renseignez-vous sur le marché du travail. Pensez à comparer les salaires pour définir votre budget.

Si vous comptez trouver du travail dans une entreprise sur place, prospectez bien en amont de votre départ. L’idéal étant de trouver un emploi avant de partir.

Et si vous avez un autre projet professionnel, organisez-vous à l’avance avec vos clients, prévenez-les que vous partez vivre ailleurs.

 

Organiser son déménagement ➡️ 4 mois avant votre expatriation

Commencez à contacter des agences immobilières pour savoir où loger et orienter le choix de l’école en fonction si vous avez des enfants, de votre travail…

 Vous pourrez au même moment vous renseigner sur les différentes écoles.

Bien qu’il est nécessaire d’avoir le Visa définitif pour pouvoir se projeter autant, les démarches administratives prennent du temps.

 

Autant se renseigner sur le déménagement dès que possible :

  • Vais-je rapatrier mes effets personnels à l’étranger ?
  • Ai-je besoin de louer un container ou un cargo ? Quel est le tarif ?

Renseignez-vous à ce sujet pour connaître le budget d’un déménagement à l’étranger selon votre destination.

On vous en dit plus dans peu de temps avec un article dédié, restez-connecté ! 🔔

 

Entamer les formalités ➡️ 3 mois avant votre expatriation

Vous vous êtes renseigné sur toutes les démarches, niveau pro vous êtes fixé, toute la famille vous suit…Qu’est-ce que vous attendez ? GO GO GO !

 

C’est le moment de concrétiser et sauter le pas ! Commencez vos démarches administratives, à savoir :

  • Votre dossier Visa et permis de résidence
  • Organisation de votre déménagement
  • Prévoir votre fête de départ. Faire le tour de la famille et des amis !
  • Regarder les billets d’avion et GO !

Pour vous aider dans votre organisation, nous avons élaboré une check-list de l’expatriation qui regroupe toutes les démarches administratives ! Grâce à cette liste, vous pourrez préparer votre expatriation sereinement.

👉 C’est ici pour la télécharger gratuitement !

 

Réservation d’un vol ou planification du moyen de transport pour se rendre à destination ➡️ minimum 2 mois à l’avance

Une fois que votre Visa est validé et que vous avez prévu en amont votre arrivée sur place, vous pourrez alors réserver un billet pour vous rendre à destination !

Cette étape est à prévoir à l’avance, par sécurité prévoyez que votre dossier soit accepté et que toutes les démarches soient réglées avant d’acheter votre billet.

 

L’arrivée dans son pays d’adoption et acclimatation

Ça y est, à partir de là votre vie va prendre un nouveau tournant !

Vous y êtes ! C’est le moment de partir à la découverte tout en gardant en tête que vous aurez les dernières formalités administratives à faire :

 

  • Récupérer votre visa définitif
  • Inscrire les enfants à l’école
  • Récupérer son cargo ou son animal de compagnie
  • Signer une location long terme
  • Commencer son nouveau travail
  • Louer ou acheter une voiture
  • Apprendre la langue
  • Commencer à faire des rencontres !

Profitez au maximum que tout ce que votre destination peut vous offrir : balades, visites culturelles, concerts, restaurants… Le but est de s’immerger dans cette nouvelle culture et de rencontrer des locaux. En bref, de se créer une nouvelle routine.

 

Pensez également à développer votre réseau professionnel dans ce nouveau pays pour être à l’affût de nouvelles opportunités. Et gardez à l’esprit que ce qui marche dans votre pays natal ne marchera pas forcément à l’étranger ! À partir de là vous serez considéré comme un vrai expat et vous pourrez à votre tour conseiller les personnes qui souhaitent vous rejoindre à l’étranger.

 

Vous l’aurez bien compris, un projet d’expatriation se prépare. Vous pouvez prendre votre temps tout comme foncer et vous expatrier en accéléré ! Tout est possible et cela est propre à vous !

 

Le récap en image

partir vivre à l'étranger

 

Retrouvez les infos propres à l’île Maurice sur notre blog !

Informez-vous avec nous ! On peut en discuter de vive voix 📞

L’île Maurice n’attend plus que vous !

 

We are your Best friend in Mauritius 🇲🇺

 

Découvrez le témoignage de Marc, devenu entrepreneur à Maurice et Anja qui nous racontent leur histoire, leurs conseils et anecdotes sur leur expatriation au soleil dans notre petit coin de paradis.

Chez SmartTraveller, nous sommes présents pour vous aider dans votre projet d’installation à l’île Maurice ! Beaucoup souhaitent changer de vie, cependant sauter le pas est un peu plus difficile.

Ce témoignage vous permettra de vous conforter dans votre prise de décision ou au contraire, d’orienter ce choix autrement !

Si vous avez un projet d’expatriation en tête, on en discute ensemble ! 📞

Le témoignage de Marc & Anja

 

Qui êtes-vous ?

Anja, 27 ans, anciennement dans l’audit financier pendant 5 ans et en reconversion dans la tech et Marc, 29 ans auto-entrepreneur dans la tech; tous deux de la région parisienne.

Ensemble depuis 10 ans, avec ce fameux projet d’expatriation ensemble qu’on s’était imaginés en attendant le métro pour rentrer du lycée. Nous voulions vivre une expérience inoubliable : connaître autre chose.

La vie fait bien les choses : nous avons pu sauter le pas – ou plutôt sauter dans un avion 10 ans plus tard, le 10.10.2020 (beaucoup de 10, non ? – comme dirait un célèbre rappeur « que des numéros 10 dans ma team » aha !)

 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous expatrier ? 

Ce projet a toujours fait partie de nos discussions, de nos envies, de notre « to-do » list.

Une fois les études terminées, on se voyait commencer nos carrières respectives en Asie (Hong-Kong, Singapour…), finalement les opportunités nous ont conduits à rester à Paris. Mais en juin 2017, on s’était donné une deadline : partir en 2020.

Côté pro, Marc était auto-entrepreneur dans le e-learning dans le Big Data depuis quelques mois, lui permettant de travailler n’importe où. Anja, quant à elle, quitterait son job en mars 2020 en vue d’une arrivée mi-mai à l’étranger et entamerait ses recherches de job sur place.

 

L’île Maurice…Pourquoi avoir choisi notre petite île ? 

Grâce aux reportages et différents témoignages d’expatriés que l’on a eu, nous avions dans un premier temps orienté notre destination vers le Vietnam, puis, on ne sait plus comment nous sommes tombés sur Maurice et avons cherché à en savoir un peu plus sur cette petite île.

 

Un matin de juin 2019, dans le métro pour aller au boulot, Anja tombe sur l’affiche du Forum Expat, où Maurice serait représenté. Le salon était sur 2 jours, il s’agissait du dernier jour ; il ne fallait donc vraiment pas le rater !
Une fois au salon, Emmanuel Maujean le fondateur de MeetYourJob est venu nous voir. S’ensuit presque 1h30 de discussions autour de Maurice, littéralement il nous a vendu ce petit bout de terre ; avec tous ses bons côtés et ses (quelques) mauvais côtés mais qui nous paraissaient tellement minimes.

 

De retour chez nous, nous étions d’accord sur le fait qu’il fallait visiter Maurice pour avoir une idée avant de s’y installer définitivement. Une semaine plus tard, nos billets étaient réservés pour 2 semaines fin août.

 

Notre séjour sur place nous a permis de découvrir l’île aussi bien avec les locaux qu’avec des expatriés.
Plutôt que de loger dans un hôtel ou dans une des villas/apparts sympas, nous avons opté pour un petit studio à Pereybere : le but étant d’avoir une idée sur le coût de la vie.

Nous avons vraiment apprécié l’atmosphère de l’île. Finalement, au fond de nous, nous avons réalisé que c’était ce que l’on recherchait : une vie douce, bien différente de Paris. Et bien sûr, avoir le soleil toute l’année ! Ces deux semaines nous ont encore plus confortés dans notre choix de partir. De retour en France, nous n’avions qu’une hâte : poser nos valises pour de bon à Maurice !

 

Quels ont été vos questionnements, doutes et craintes avant votre départ ?

Bien sûr, nous nous sommes posé des questions sur l’expatriation : Et si ça ne marche pas ?  Et si, on n’aime pas ? Comment allons-nous repartir de zéro ? Comment vivre réellement sur une île ? Nous qui avons vécu toute notre vie dans une grande ville.

Nous avons posé toutes nos questions (recherche d’appartement, coût de la vie…) à SmartTraveller lors de nos call et échanges de mails, nous avons été très bien renseignés et rassurés.

Nos doutes portaient surtout sur la faisabilité du projet lorsque le Covid est apparu, n’ayant aucune visibilité sur une vraie date de départ.

 

➡️ Par ICI si vous aussi vous souhaitez bénéficier de notre accompagnement !

 

Le changement de vie ! Tout commence ici 🇲🇺

 

entrepreneur à Maurice

Comment avez-vous organisé votre départ pour l’île Maurice ?

Nous avons été accompagnés par l’équipe de SmartTraveller ; la réelle prise de contact a eu lieu en janvier 2020 (call à 9h à Maurice – 6h en France, le réveil piquait !)
Tout naturellement, nous avons choisi le permis self-employed compte tenu de l’activité de Marc qui souhaitait devenir entrepreneur à Maurice. Le suivi du dossier s’est très bien déroulé, Anaïs et l’avocat ont toujours été disponibles et surtout réactifs jusqu’au jour de notre départ pour être sûrs que nous n’avons rien oublié.

Une fois sur place, tout s’est déroulé comme sur des roulettes pour le permis : rendez-vous à Port-Louis pour déposer le dossier complet, permis obtenu le jour même. En 3 semaines, nous avons pu réaliser l’ouverture du compte bancaire et obtenir le permis.

 

➡️ Pour en savoir plus sur le permis Self-Employed pour devenir freelance à Maurice c’est par ICI ! 

 

Comment s’est déroulé votre recherche de logement ?

Nous sommes passés par une agence que nous avons contactée lorsque nous étions encore en France (fin septembre). Ainsi, les visites se sont déroulées à distance via WhatsApp vidéo. Nous étions tellement excités avant chaque visite, il faut dire que cela égayait nos journées pluvieuses lorsqu’au bout du fil nous voyions le soleil, l’agent immobilier en tenue d’été qui nous présentait les biens (villas avec piscine, appartement vue mer…).
C’est au bout de 3 visites (toujours virtuelles) que nous avons posé une option sur notre coup de cœur. Un peu risqué, diront certains… mais nous avions eu un très bon feeling avec l’agence. Autant vous dire, que nous étions encore plus pressés d’arriver à Maurice.

 

Pour quel moyen de transport avez-vous opté sur l’île ?

Pour la voiture, nous avions contacté quelques agences de location lors de notre quarantaine. Notre voiture nous attendait à notre sortie. Voici maintenant 3 mois et demi sur l’île, nous roulons toujours avec la même. Nous ne nous sommes pas encore décidés pour l’achat… qui s’avère bien plus compliqué au vu des témoignages que nous avons entendus.

 

L’arrivée au soleil 🌞

 

Si vous aviez un mot pour décrire votre arrivée à Maurice, quel serait-il ?

Aboutissement !

 

Vous êtes passé par la case « quarantaine » obligatoire en hôtel à Maurice, quelques mots pour décrire votre expérience ?

Comme pour tout expatrié de 2020, nous n’avions sûrement pas imaginé faire une quarantaine. Une option (hélas, obligatoire) qui est coûteuse, et non prévue dans le budget mais inévitable.

Nous avions choisi l’hôtel Victoria BeachComber. Nous voulions un hôtel correct, pas non plus excessif, mais qui nous permettrait de vivre agréablement cette expérience de la quarantaine. Notre chambre était très spacieuse en rez-de-chaussée, ce qui nous a permis de continuer nos séances de sport et de faire un peu de marche dans le jardin et de s’approcher un peu plus de la mer (mais pas trop quand même). Le personnel était très chaleureux et aux petits soins, prenait le temps de demander si tout allait bien. Le point négatif était la nourriture… qui n’était pas du tout digne d’un hôtel 4*.  Finalement, ce point était le cas pour beaucoup d’hôtels.

 

Nos conseils pour les prochains arrivants :

  • Apporter pas mal de jeux de société. Lors de la deuxième semaine, les journées paraissaient interminables et parfois l’envie de travailler n’y était plus, alors jouer au mikado, au JungleSpeed ou aux cartes peuvent détendre tout en stimulant le cerveau.
  • Apporter un tapis de sport, corde à sauter, quelques poids. Nous étions contents de les avoir pris avec nous. Du lit à la salle de bain, le nombre de pas était de l’ordre de 50 par jour alors les séances de sport faisaient beaucoup de bien !

 

Comment s’est déroulée votre installation à l’île Maurice ?  

On ne peut qu’être heureux, après autant de mois d’attente dans un contexte particulier.

Nous pouvons dire que nous avons eu beaucoup de chance, car tout s’est très bien passé. Il faut savoir que notre vol était le deuxième depuis l’ouverture des frontières, ce qui veut dire que pour les démarches administratives et la recherche de logement, il y avait peu de dossiers, donc plus de rapidité dans les traitements. Contrairement à ce que nous avons pu entendre, en temps normal, les délais sont beaucoup plus longs.

 

Une semaine après notre sortie de quarantaine, nous avons emménagé dans notre appartement, tant rêvé et attendu ! C’est à ce moment que nous avons vraiment réalisé que notre vie prenait un vrai tournant.

Il faut avouer que le fait d’être venu en 2019 nous a pas mal aidés : nous avions déjà quelques repères et quelques habitudes. Finalement, tout n’était pas totalement inconnu. Nous avions aussi pu retrouver les personnes déjà rencontrées.

 

Nous n’avons pas eu de difficultés lors de notre installation : contrat de location très rapide sans garantie exigée, wi-fi installée dans la même semaine…

 

Comment a été votre première rencontre avec les Mauriciens ? (supermarché, hôtel, taxis, amis…)

Nous sommes agréablement surpris d’une chose : nous trouvons tout à Maurice (quand on cherche bien) !
Quelques fois, nous nous rendons chez un traiteur italien pour acheter de la burrata, la vraie d’Italie et quelques charcuteries. On trouve cela fou de pouvoir manger ce genre de produits, sur une île à des milliers de km de leur pays d’origine !

 

Qu’en est-il de votre vie professionnelle à Maurice ?

Concernant notre quotidien, nous travaillons tous les deux de la maison : Marc sur ses projets et moi, je me forme en ligne. Ce qui nous permet d’aller à la salle de sport ou de faire les courses quand bon nous semble.

 

À quoi ressemble votre quotidien ?

Nos week-end ont totalement changé : à Paris, c’était généralement sport et brunch le samedi, puis messe, chill et préparation du planning du boulot la semaine. Tous les dimanches soirs, il y avait ce petit blues.
A Maurice, nos week-end tournent autour de la plongée, du golf, des journées à la plage, ou des week-end dans le Sud… Se dire qu’on est à la plage un dimanche est tellement dingue ! L’église où nous allons prier se trouve même devant une petite plage de sable fin !

Je pense qu’on a tous déjà eu ce blues, le dernier jour/soir sur la plage en vacances : se dire qu’on reverra la mer seulement l’an prochain… Et bien maintenant, nous sommes bien contents de se dire que nous pouvons y retourner le week-end prochain ou même dans la semaine.

 

entrepreneur à Maurice

 

Avez-vous pu rencontrer du monde facilement ?

Nous dirons que pour les rencontres, elles peuvent ne pas être simples si l’on ne connaît vraiment personne. Et dans le même temps, elles peuvent aller très vite une fois que l’on connaît quelqu’un.

En 3 mois nous avons rencontré bien plus de personnes que sur un an à Paris – l’expatriation te pousse vraiment à aller voir les autres, à prendre le temps de discuter avec les autres.

En parlant de prendre le temps, Maurice est un très bon endroit pour apprendre à relativiser sur certaines choses : par exemple, le plombier n’est pas venu à l’heure convenue, ce n’est pas grave ; finalement s’il n’y a pas d’urgence, il viendra demain.

 

Par ailleurs, Maurice a transformé notre regard sur beaucoup de choses.
Nous (ré)apprenons à revenir à l’essentiel. Les activités que nous faisons (plongée, trek etc…) nous rendent encore plus sensibles quant à la protection de la nature, surtout sur une petite île comme Maurice.
Ce changement d’environnement, de vie a permis à Anja de se questionner réellement sur ses objectifs professionnels après ces 5 années en audit financier. Elle se lance alors le défi de commencer une nouvelle carrière dans un domaine qu’elle a toujours apprécié mais qu’elle n’a jamais osé explorer, la tech.

 

En cette période de COVID-19, êtes-vous content d’être à Maurice ?

Plus que contents et surtout reconnaissants ! On a l’impression d’être dans une bulle, ou dans un coin totalement isolé, loin de l’atmosphère anxiogène qui régnait en France.

Cependant, on aurait aimé programmer quelques semaines en France pour revoir notre famille et nos amis, ou qu’ils puissent venir nous rendre visite… Il va encore falloir s’armer de patience !

 

Est-ce que vous conseillerez aux futurs expatriés de venir à Maurice dès maintenant ? 

Un conseil indéniable : si l’idée de l’expatriation a traversé une fraction de seconde votre esprit, allez-y ! Encore plus si c’est à Maurice !
Nous pensons que vivre à l’île Maurice, c’est vouloir vivre mieux, dans un cadre exceptionnel.

 

Il faut bien sûr se renseigner un maximum, sur les forums, les groupes Facebook dédiés et surtout ne pas hésiter à échanger pour avoir des témoignages d’expatriés à l’île Maurice déjà présents. Il est primordial d’arriver en connaissances de cause, d’accepter les inconvénients pour ne pas déchanter rapidement ! Une chose à ne pas faire : vouloir retrouver ce qu’on a connu dans notre pays d’origine ; c’est le meilleur moyen pour passer à côté de beaucoup de choses. Vivre ailleurs c’est finalement accepter de perdre nos repères, sortir de sa zone de confort afin de relever de grands défis.

 

Si vous partez en couple, posez-vous des limites : il faut que les deux personnes vivent l’expérience à 100%, il ne faut pas qu’il y ait de décalage. C’est ce qu’on s’était dit avant de partir.

 

Et finalement pour répondre à notre question « Et si ça ne marche pas ? », nous disons « On a réussi à sauter le pas, repartir de zéro, changer de vie. Je pense qu’on est capable de le refaire une deuxième fois. »

Pour rencontrer des personnes donc pour une meilleure intégration, il est essentiel de faire des activités : aller à la salle de sport, s’initier à la plongée ou au golf, participer aux soirées de networking…et pleins d’autres !

 

Un mot pour résumer cette magnifique aventure ! 😃

Notre leitmotiv : Build a life you don’t need a vacation from !

 

 

Le témoignage d’expatriés à l’île Maurice de Marc & Anja vous a donné envie de sauter le pas ?

👉 On en parle ici !

 

Pour en savoir plus sur l’île Maurice, téléchargez notre Guide de l’Expatriation. 🌍

 

Alors, ça vous tente ?  

Pour beaucoup d’expatriés, cette aventure se vit aussi en famille, avec un ou plusieurs enfants… On vous donne plus d’informations sur l’ecole à l’Ile Maurice !

Qu’en est-il de l’ecole à l’Ile Maurice ?

C’est tout simplement l’endroit rêvé pour que vos enfants s’épanouissent pleinement ! Ils grandiront au contact de la nature, se feront des amis venus des quatre coins du monde, s’ouvriront à de nouvelles cultures, et apprendront plus facilement l’anglais… Pas mal, non ? 

« Super cadre »

« Diversité des élèves et des profs »

« Bilingue et horaires 7h30 / 14h30 »

Voilà ce qu’en disent Mai, Axel et Emilie, tous trois parents d’enfants scolarisés à Maurice !

La grande question : ecole ile Maurice, ecole française ou système international ?

Tout dépend de la préférence de votre enfant, ainsi que de votre projet de vie : expatriation à court terme, succession d’expatriations…

Sabrina a choisi le système français « au cas où nous rentrons en France ». Karin a préféré le système international dès la pré-school : « pourquoi pas apprendre l’anglais dès le plus jeune âge ? »

Quel que soit votre choix, pas de panique ! A l’Ile Maurice, les deux systèmes sont très bien représentés (voir carte ci-dessous). Annabelle explique : « L’offre est tout de même assez diversifiée au vu de la taille de l’île. Chacun a le loisir de choisir la scolarité qui lui semble correspondre à ses attentes pour l’avenir et l’épanouissement de son enfant. »


Les 0-3 ans 

Si votre enfant doit rester à la maison, sachez que les nourrices mauriciennes ont une très bonne réputation à l’international.

Pour trouver votre nourrice, le bouche à oreille fonctionne très bien. Et sur Facebook, vous trouverez également de nombreux groupes de mamans s’échangeant des adresses, témoignages et bons tuyaux… N’hésitez pas !

Comptez en moyenne 350€/mois pour 5 jours/semaine et 6 heures de présence par jour

Autre possibilité si votre enfant a au moins 18 mois : la pré-school (jardin d’enfants). Il en existe plusieurs sur l’île et dans les 2 langues : français / anglais.


Les 3-10 ans 

L’heure de l’ecole a sonné ! Et toujours la même question, système français ou international ? Nous vous donnons quelques précisions…

Dans les écoles françaises, le nombre d’heures d’anglais reste bien supérieur à celui de la France avec en moyenne 6 heures par semaine dès l’entrée en petite section. Un vrai plus ! 

Le système international est quant à lui beaucoup moins cher qu’en Europe.

Et dans tous les cas, l’environnement sera agréable. Un « enseignement de qualité dans un environnement sain », résume Mai. A l’Ecole du Nord (école française), on entend même les oiseaux chanter dans la cour… C’est ça, l’école à l’Ile Maurice !


Les 11-18 ans 

Pour le collège/lycée, pas non plus d’inquiétude ! En 2019, le lycée français des Mascareignes a obtenu un taux de réussite de 99,3% au baccalauréat, avec 67% de mentions. Et celui de Labourdonnais frôle les 100% de réussite ! 


Résumé des tarifs

Système français :

Niveau d’études Prix par mois
Pré-school 250 €
Maternelle 250 €
Elémentaire 250 €
Collège 300 €
Lycée 375 €

Système international : comptez en moyenne 20 à 30% de plus


Le transport scolaire

Deux options s’offrent à vous :

  1. Vous les accompagnez chaque matin (début des cours entre 7h30 et 8h selon l’établissement) et les récupérez à partir de 14h30. Ici, les journées sont plus courtes ! Attention toutefois aux embouteillages.
  2. Navette privée : homologuées par les écoles, ce sont souvent des minibus d’une dizaine de places. Elles sont répertoriées par secteur géographique, alors n’hésitez pas à en demander une liste à l’école !
    Comptez environ 50€/mois pour un enfant

Activités (extra)scolaires

Les ecoles à Maurice proposent dans l’enceinte même de l’établissement un large choix d’activités : football, golf, magie, échecs, yoga, théâtre, handball… « Beaucoup de place donnée à la musique, la danse, le sport qui donnent confiance en soi et joie de vivre » témoigne Karin.

Il existe aussi des clubs privés en dehors de l’école où beaucoup de sports sont accessibles.


En conclusion ?

« Excellentes conditions pour élever les enfants à Maurice », se réjouit Emilie, qui se dit « très satisfaite » de l’enseignement reçu. Un « grand choix d’écoles à Maurice » selon Axel, et « des enfants très épanouis », conclut Mai.

 

A noter toutefois : Pour inscrire les enfants à l’école il faut obtenir leurs Permis de Résidence ! Et donc faire les démarches à l’avance. Certaines écoles dont l’école du Nord et Northfield autorisent l’inscription avec simplement “l’approuval in principle”. Pour l’école Paul et Virginie à Tamarin, il faudra obtenir le permis de résidence.  ➡️  On en parle ici !


Carte des écoles

 

Pour que la prochaine rentrée se fasse au soleil, n’attendez plus !

Maurice est prête à accueillir toute votre famille

Alors, c’est parti ?

 

Pour plus d’informations sur l’île Maurice en général, consultez notre article sur ce paradis au coeur de l’océan Indien

Vous voulez témoigner sur l’école à l’Ile Maurice ? Notre formulaire pour aider d’autres vous attend !

 

Comme de nombreuses personnes, vous avez déjà pensé à passer votre retraite au soleil.

Sud de la France, proche, mais pas assez exotique !

Portugal, Grèce, Espagne, Maroc, Tunisie, Sénégal, Thaïlande, République Dominicaine, Italie, le choix est large.

Et pourquoi pas une retraite au soleil, à l’île Maurice ?

 

On a tous rêvé d’habiter sur une ile Paradisiaque : cocotiers, sable blanc, mer bleu turquoise, nature, atmosphère zen et en plus… ça parle français !

 

SmartTraveller vous donne les premières clés pour vous aider à faire votre choix !

Quelques mots sur les conditions, les avantages et les questions qui nous sont régulièrement posées.

 

Qui peut prétendre à la retraite au soleil de l’île Maurice ?

Français, Espagnol, Brésilien, Sud-Africain ou encore Australien, peu importe votre nationalité, vous pourrez prétendre au titre de permis retraité (résidence) à l’ile Maurice suivant les conditions ci-dessous :

  • Être âgé de plus de 50 ans.
  • Ne pas avoir de casier judiciaire.
  • Faire un apport de 1,500 usd par mois minimum sur un compte bancaire mauricien.
  • Ne pas souffrir de maladies infectieuses.

Point important : Avec ce statut de retraité, vous ne pourrez pas travailler à l’île Maurice.

Si vous souhaitez y travailler, il faudra alors regarder les statuts professionnels, investisseurs ou encore auto-entrepreneur à l’île Maurice.

Pour en savoir plus sur les statuts :

➡️ prenez RDV avec nous ici

➡️ visitez notre FAQ

 

Prendre sa retraite à l’île Maurice : Quels avantages ?

C’est la première question qui est posée lors de nos échanges avec les aventuriers retraités.

Des avantages financiers :
  • Taxes et impôts ne dépassent pas les 15%.
  • Le patrimoine immobilier détenu à l’île Maurice ne rentre pas dans votre calcul d’ISF. Vos biens détenus dans votre pays d’origine le resteront.
  • Pas de taxes d’habitation ou de taxes foncières à Maurice. Une taxe de 5% de la valeur du bien devra être payée lors de l’achat de celui-ci.
  • Si vous détenez des dividendes ou faites de la plus-value a la revente de votre bien, il n’y a aucune imposition.
  • Le coût de vie quotidienne est moins cher qu’en Europe.
Culture et langue :
  • 3 langues parlées et écrites : anglais, créole mauricien et français ! Le français est parlé quotidiennement à Maurice.
  • Une diversité culturelle hors norme : Tamoul, Inde, Musulmane et Chrétienne. Toutes les fêtes sont célébrées, peu importe l’origine !
Climat, accessibilité et cadre de vie : 
  • Maurice se situe au milieu de l’Océan Indien
  • 2 saisons : l’été de novembre à avril (25-32°c) et l’hiver de mai à septembre (20-25°c).
  • La période cyclonique est en été. Aucun cyclone n’a fait de gros dégâts depuis plus de 20 ans.
  • Plus de 20 vols directs sur l’Europe (11h de vols).
  • Avec son lagon protégé par une barrière de corail, ses eaux turquoise, Maurice à un cadre agréable pour une vie douce.
  • En bonus vous pourrez découvrir la région : Ile de la Réunion est à 30 min de vol, Rodrigues très typique 1h30, les Seychelles en 2h40, Madagascar en 1h30, l’Afrique du sud accessible en 4h de vol ou encore Dubaï en 6h30.
Des infrastructures développées :
  • Routes développées qui traversent l’île.
  • Un réseau « métro express » dans la capitale et business center.
  • Des centres commerciaux aux 4 coins de l’île.
  • Et des infrastructures de santé équipées !

 

Question pratique : Ma pension retraite au soleil, à l’île Maurice, comment ça se passe ?

Bonne nouvelle, vous pourrez continuer de percevoir votre pension retraite au soleil, à l’île Maurice.

La pension publique est imposable dans votre pays d’origine et la pension privée est imposable à hauteur de 15% à l’ile Maurice

Il ne faudra pas oublier de prévenir votre caisse régionale française de votre changement de résidence.

 

Et l’immobilier : Est-ce que les retraités peuvent investir à l’île Maurice ?

En effet, à partir du moment où vous êtes considérés comme résident retraité à l’île Maurice vous pourrez investir dans un bien immobilier!

Il faudra néanmoins que ce bien fasse partie des programmes (IRS, PDS) destinés aux étrangers.

👉 Cliquez-ici pour prendre contact avec nous pour avoir plus de détails à ce sujet. 

 

Toujours rattaché à mon pays ?

Bien évidemment ! Même résident à l’île Maurice, vous restez attaché à votre pays d’origine ! Pour ça, il ne faut pas oublier de vous enregistrer auprès de l’ambassade de votre pays à Maurice.

Très simple ! Celle de France se trouve à Port-Louis et vous pourrez également faire l’enregistrement en ligne sur le service public français.

 

 

Vous avez encore des questions ?  

Nous sommes là pour vous conseiller et vous épauler dans votre projet ! 

Cliquez ici ! Anaïs vous orientera avec plaisir 🙂

 

👉 Pour en savoir plus sur cette aventure, téléchargez notre guide Smart Expat

Avant de sauter le grand pas pour votre séjour, notre équipe Smart Traveller vous livre quelques secrets sur les indispensables à mettre dans votre valise pour l’île Maurice !

Et oui, à 9,445 km de la France, il vaut mieux être sûr de ne pas oublier l’essentiel pour que l’expérience à Maurice soit une belle réussite sans prise de tête 😉

Avant tout, il faut noter qu’il y a deux saisons ici :

  • L’été  : à partir d’octobre et jusque mars. A compter des températures avoisinantes les 30°C avec un taux d’humidité de quasiment 100%.
  • L’hiver : d’avril jusqu’au mois de septembre. Hiver est un bien grand mot puisque les températures tournent tout de même entre 20 et 25°C avec des températures plus fraîches en soirées.

 

Les indispensables dans ma valise pour l’île Maurice

 

Vêtements/chaussures

« Dois-je amener toute ma garde robe ? Quelles chaussures amener, j’en ai 20 paires … ? »

Des vêtements légers pour le weekend et professionnels pour la semaine au travail. On garde son sérieux même à l’île Maurice !
Un maillot de bain et des tongs … toujours utile pour faire un tour à la plage ! Et si vous n’avez pas de place dans la valise pour votre serviette de plage, pas de soucis ! Vous pourrez en trouver sur place (dans les bazars, marchés ou encore boutiques de plage).

Egalement, dans votre valise pour l’île Maurice, pensez à prendre des tenues longues, légères et couvrantes si jamais vous souhaitez vous imprégner de la culture Mauricienne avec la visite de Temples par exemple. Ces tenues pourront vous servir en soirée également pour éviter les piqûres de moustiques…

Sans oublier, une bonne paire de chaussures pour les randonnées ! Il y a beaucoup à faire et de belles vues à gravir, ce serait dommage de passer à côté.

Également, en période cyclonique (été), vous pourriez avoir besoin d’imperméable et/ou parapluie… Cela ne prend pas de place et pourra vous être utile en temps voulu !

Et bien sûr ! N’oubliez pas quelques pulls et pantalons si vous venez en période hivernale mais attention, vous n’allez pas au Canada alors ne vous chargez pas trop avec eux !

 

Produits de beauté et trousse à pharmacie

« Shampoing, après shampoing, masque … j’en ai pleins ! Est-il utile de les amener ? Et si j’ai un traitement ? »

Nous vous conseillons de prendre vos produits de beauté avec vous, ou du moins une base ! Cela reste assez cher à l’île Maurice.
Petite astuce ! Vous pourrez profiter de la zone franche à l’aéroport pour vous faire plaisir à moindre prix !

N’oubliez pas d’amener vos médicaments avec vous si vous suivez un traitement en particulier. Il n’est pas certain de trouver vos prescriptions une fois sur l’île.
Attention cependant ! Voyagez toujours avec vos ordonnances afin d’éviter les mauvaises surprises à la douane…

Une crème solaire indice 50 et de la Biafine et/ou aloe vera sont de mise pour éviter les brûlures car ici le soleil tape fort ! Indices UV à 12/13 en été !

Également, un répulsif contre l’appétit des moustiques … ne sera pas de trop !

 

Accessoires à emmener dans votre valise pour l’île Maurice

« Je veux capturer les meilleurs moments et m’en rappeler toute ma vie »

Un bon appareil photo, une go pro et/ou un drone peuvent être tops pour faire les meilleurs clichés possibles ! A partager ensuite sur les réseaux … pour rendre votre communauté jalouse, ou à garder en souvenir !

Pour les sorties bateaux, un sac et une pochette étanche pour le téléphone par exemple sont utiles afin de capturer les moments dans l’eau avec les poissons multicolores, les tortues d’eau ou encore … les dauphins sauvages !

Bien sûr, lunettes de soleil, chapeau, casquette … ce qui évitera de belles insolations et vous aidera à supporter la chaleur !

A noter qu’ici, à Maurice, les prises sont de type anglaises à 3 branches donc il faudra avoir un adaptateur (international de préférence, comme ça vous pourrez vous en servir dans plusieurs pays).

Une multiprise, et/ou une rallonge peuvent toujours être utile !

N’encombrez pas votre valise avec masque, tuba etc., vous pourrez en trouver pleins une fois sur l’île pour les sorties snorkeling !

 

Et côté administratif, que dois-je amener dans ma valise ?

« J’ai horreur de ça ! Par contre, j’ai pas envie qu’une fois sur place, je me retrouve bête sans mes papiers importants ! »

N’oubliez surtout pas votre passeport et une/deux photocopies qui vous seront peut-être utiles, notamment en cas de perte.

Le permis de conduire français est suffisant. Inutile de demander et/ou d’amener votre permis international ! La location de voiture se fait facilement à Maurice alors ne l’oubliez pas dans votre valise si vous souhaitez partir en road trip pour le week-end !

Et bien sûr un moyen de paiement quotidien ! Pourquoi pas penser à un moyen de paiement de secours (carte prépayé Travelex, Révolut par exemple)

Question importante concernant votre Visa et Permis de séjour également. Si vous êtes actuellement en procédure d’application, renseignez-vous auprès de votre agent SmartTraveller sur les documents vous concernant. Si vous n’avez pas encore entamer de démarches, renseignez-vous sous ce lien : VisaMauritius.com

 

En espérant qu’avec ces quelques conseils, notre équipe SmartTraveller aura pu vous aider dans la préparation de votre séjour et de votre valise pour l’île Maurice !

 

Nous vous souhaitons une très belle expérience et au plaisir de vous retrouver au sein de notre communauté, une fois sur place, ici à Maurice !

And don’t forget : “Make your drams come true”.

N’oubliez pas de télécharger notre SmartGuide pour préparer encore mieux votre valise pour l’île Maurice.

Alors, près pour le grand départ?!